Milieux Forestiers

La forêt est indispensable à la survie de la planète. C’est le poumon vert de la terre, le balai de l’atmosphère.

La forêt est composée de plusieurs strates : arbustive, arborescente, herbacée et racinaire. Tous les organismes vivants de la forêt dépendent les uns des autres et chacun occupe une niche écologique bien particulière (un vieille arbre au coin d’une parcelle). Comme tous les milieux, la forêt se modifie au fil des saisons. Elle a également ses ennemis : les parasites, le feu, la pollution... Elle est aussi un facteur économique et un lieu de détente. Elle doit être gérée intelligemment et respectée.

Les massifs boisés du Warndt présentent des peuplements à dominante de chênes, de frênes, de hêtres. Le Pin sylvestre, se développant bien sur les sols acides sablonneux, est également bien représenté. Quelques parcelles sont plantées en résineux (Épicéas).

Sur les secteurs forestiers moins entretenus et non gérés par l’Office National des Forêts ou les privés, les espèces de feuillus sont l’Érable sycomore, le Robinier faux acacia, le Frêne et l’Aulne. Le Frêne et l’Aulne occupent plutôt le fonds des vallées humides.

La strate herbacée forestière est composée de lierre, ronce, Laîche des bois, ...

Les milieux boisés constituent des lieux de refuge et de reproduction pour les mammifères (Chevreuil, Sanglier, Blaireau, Martre, Renard, ...).
Les rongeurs (rat, souris, mulot, campagnol, ...) fréquentent également ces milieux. On peut aussi rencontrer le Chat sauvage.

Sur le plan avifaunistique, les boisements sont fréquentés par le Geai des chênes, le Pigeon ramier, la Tourterelle des bois, la Bécasse des bois, le Pic noir, ..., ainsi que par de nombreux autres passereaux et des rapaces (Atour des palombes).

Les boisements ont également un grand rôle anti-érosif dans notre région et se sont développés sur les sols les plus pauvres.


Partager :

Gecnal du Warndt