Le Merle

Le Merle prend naissance actuellement sur la commune de L’Hôpital où il est alimenté à son origine par les rejets de la « station finale » de la plate-forme industrielle de Carling.
Il reçoit ensuite successivement jusqu’à sa confluence avec la Rosselle, les rejets de plusieurs stations d’épuration (ville de L’Hôpital, quartiers Arcadia et Jeanne d’Arc de Saint-Avold, quartier Sainte Fontaine de Freyming-Merlebach).

Merle banalisé et pollué à l’entrée de Freyming-Merlebach
Le Merle à L’Hôpital en 1949
source : IGN

Des écoulements naturels sont encore visibles en fond de talweg lors d’épisodes pluvieux. Des cours d’eau temporaires sont ainsi représentés sur les cartes de l’IGN.

Dans la partie amont du Merle, un cours d’eau temporaire, correspondant à l’une des trois vallées du Merle (« Lebacherbruch »), présente encore des écoulements superficiels lors d’épisodes pluvieux importants. Il prend sa source sur l’ancien site de la Vente au Carreau, puis passe sous l’autoroute A4 pour ensuite border l’est de la plate-forme de Carling. Les fonds de vallon asséchés (Kleinbruch et Grossbruch), ont été considérablement remblayés puis urbanisés (cokerie, Total Petrochemicals et Arkéma).

Le "Lebacherbruch" est encore de nos jours riche en biodiversité :

Amphibiens et reptiles (ici Pélobate brun)
Libellules (ici Orthetrum cancellatum)

Un peu en aval de la confluence des trois vallées amont du Merle était implanté le moulin de L’Hôpital, aujourd’hui disparu...

L’ancien moulin de L’Hôpital (Merle au premier plan)

Entre L’Hôpital et Freyming-Merlebach, le paysage du Merle était remarquable et laissait supposer une faune et une flore très riche.

Sainte-Fontaine (Blechhammerwerk et Platinerie St Louis)
Heiligenbronn...
Globalement, le long de la vallée du Merle, la nature sableuse des terrains facilite l’infiltration des eaux de pluie dans le sol et limite les écoulements en surface. En effet, le Merle repose sur l’aquifère des grès vosgiens. La nappe contenue dans cet aquifère est désignée sous le nom de « nappe des Grès du Trias Inférieur (GTi) ». L’aquifère gréseux est alimenté par les précipitations efficaces sur les zones d’affleurement dans les Vosges gréseuses, s’écoule sous couverture en direction du Nord à Nord-Ouest vers la dépression du Warndt (Bassin Houiller Lorrain) où il est réalimenté par les précipitations sur la roche réservoir affleurante.

La nappe des GTi présente une dépression piézométrique au droit de la plateforme de Carling/Saint-Avold, dépression liée aux nombreux forages industriels du secteur. La cote du niveau d’eau actuel de la nappe est de 198 m environ sur le secteur, donc se situe à une profondeur de plus de 50 m par rapport à la cote topographique.
Par conséquent, l’amont naturel de la vallée du Merle est actuellement asséché du fait de la baisse générale de la nappe des GTi.

Partager :

Gecnal du Warndt