La Bisten

Travail réalisé par Joseph Dirn, membre du GECNAL   du Warndt.

La vallée de la Bisten d’amont en aval :

C’est dans le village de Bisten-en-Lorraine que la Bisten prend sa source. Elle s’appelle d’abord Bistbach. Au Mottenberg à 380 m elle sort de terre à une température de 7°C , elle vient de traverser le Muschelkalk.
La source captée est dirigée vers un château d’eau et alimente toute la population du village en eau potable.
Le trop plein du château d’eau traverse le village et entraîne avec lui d’autres petits ruisseaux issus de sources des différents flancs qui entourent le village (ex : sources qui alimentent le presbytère, une propriété privée, la fontaine du village,...).
A la sortie du village, le Bistbach devient Bisten et a perdu en qualité d’eau.

Au Mottenberg
Trop plein du château d’eau
Vue depuis le Mottenberg
Source de Saint Antoine aux cochons

Après avoir dégringolé avec d’autres petits ruisseaux des flancs de Bisten en Lorraine, elle arrive tranquillement à Varsberg dont elle longe les jardins.
Dans la vallée entre le vieux et le nouveau château, coule le Bruchbach qui vient des hauteurs de Boucheporn. Il rejoint la Bisten en aval de Varsberg.

Près de Varsberg

La quantité d’eau devient plus importante dans la dépression du Warndt, car la Bisten draine l’aquifère gréseux.

La Bisten traverse ensuite Ham-sous-Varsberg où elle est obligée de passer sous un carrefour près du cimetière.

Après le village de Ham-sous-Varsberg, avant la Ferme de Heide, elle reçoit les eaux de l’étang d’Escherbruch.
L’Escherbruch s’est formé suite à un affaissement minier. Il est directement en contact de la nappe phréatique des grès du trias qui l’alimente. La qualité de son eau est donc très bonne.

200 m plus en aval après la Ferme de Heide, au niveau de l’étang de la Heide, également issu d’un affaissement minier, le ruisseau de Guerting rejoint la Bisten.

Etang de la Heide

Puis la Bisten continue sont parcours vers Creutzwald.

A la limite des communes de Ham-sous-Varsberg, Diesen, et Creutzwald, la Bisten est rejointe par le Ruisseau de Diesen, juste après avoir formé un premier petit étang de pêche.

Puis la Bisten alimente directement l’étang de Creutzwald et on peut ensuite la suivre presque d’un bout à l’autre de la ville, en longeant la « Coulée verte ».

Etang de Creutzwald

A la sortie de Creutzwald, l’affluent du Leibsbach se connecte. Il recevait en les eaux d’exhaure de la Houve.
Après la station d’épuration elle file vers l’Allemagne après avoir alimenté le marais du « Spanischloch ».

L’hiver sur la Bisten en aval de Creutzwald
Traversée du Spanischloch

Après avoir fait 26 km la Bist se jettera dans la Sarre à Wadgassen en face de la ville de Bous ... la Sarre rejoignant la Moselle à Trèves, puis la Moselle se jetant dans le Rhin à Coblence). Le fleuve Rhin emmènera les eaux de notre Bisten dans la mer du Nord aux Pays Bas près de Rotterdam...

La Bisten en face de Bous

Partager :