Lézard des souches (Lacerta agilis)

Le Lézard des souches (également appelé Lézard agile) affectionne les milieux variés, plutôt ouverts, secs et ensoleillés comme les coteaux calcaires, les friches, les landes, les lisières les bois.

C’est un lézard massif, d’aspect trapu, le mâle a les flancs verdâtres.

Diurne, il est actif surtout le matin et sa plus grande activité a lieu à la fin du printemps et en été. Le régime alimentaire du Lézard agile se compose d’invertébrés terrestres, les araignées, les insectes, les vers de terre et ne dédaigne pas quelques mets rencontrés accessoirement comme certaines baies.

Après une hibernation généralement longue, la période d’activité est marquée par la reproduction où les mâles se livrent à des combats parfois violents. Les accouplements ont lieu en mai.

Le Lézard des souches est protégé au niveau national, il est aussi inscrit à l’annexe IV de la Directive Habitat, à l’annexe II de la Convention de Berne et sur la liste rouge des espèces menacées de France, mais dont le statut est « préoccupation mineure ». Il est encore relativement commun en Lorraine dans les habitats qui lui sont favorables.

Le Lézard des souches est régulièrement observé dans le Warndt, le long des chemins forestier bien ensoleillés, dans les carrières, les landes et les friches, et également à proximité des milieux humides.

Attention, le Lézard des souches, malgré la couleur verte des mâles, ne doit pas être confondu avec le Lézard vert occidental (Lacerta bilineata) absent de Lorraine, mais observé en Alsace, en Bourgogne, et en Champagne-Ardenne.

Magnifique mâle de Lézard des souches
Crédit photo : Gazzola
Lézard des souches femelle
Crédit photo : Jean-Pierre Kremer
Tête de Lézard souches (femelle)
Photo : Fabrice Ordener

Partager :

Gecnal du Warndt