Muscardin (Muscardins avellonarius)

Ce petit rongeur, de la taille d’une balle de tennis, est difficile à observer en raison de sa discrétion et des ses mœurs principalement crépusculaires et nocturnes. C’est pour cette raison que le Muscardin, qui doit être commun dans le Warndt, comme partout en Lorraine, est rarement observé.

Il vit dans les forêts de feuillus ou de conifères riches en sous-bois, près des clairières et lisières riches en taillis à baies. Ainsi, il évolue rarement au sol, se déplaçant de branches en branches avec agilité à la recherche de sa nourriture.
C’est au printemps qu’il construit des nids en forme de boule, à base de brindilles et de feuilles, accrochés dans la végétation (Ronces, haies denses en taillis, Noisetiers,…) à plus d’un mètre du sol. Les nids sont parfois également installés dans des nichoirs ou des arbres creux. La période de reproduction s’étale d’avril à août et le Muscardin peut avoir deux portées par an avec en général de trois à cinq petits (cf. photographies ci-après).

Il est considéré globalement comme un bon indicateur de la qualité biologique des milieux naturels, même si on l’observe parfois sur des sites dégradés comme des friches d’anciens terrils ou des talus de voies derrées (commune de L’Hôpital).

Jeune muscardin
Crédit photo : Jean-Pierre KREMER
Femelle de Muscardin
Crédit photo : Jean-Pierre KREMER
Jeunes muscardins
Crédit photo : Jean-Pierre KREMER

Partager :

Gecnal du Warndt