Chat sauvage (Felis silvestris)

Le Chat sauvage est une espèce protégée, différente du Chat domestique apprivoisé.
Il fréquente les massifs forestiers de la région du Warndt ainsi que leurs lisières et clairières. Il est ainsi régulièrement observé dans les massifs forestiers de Saint-Avold et de Creutzwald.

Il se nourrit principalement (à près de 90 %) de petits rongeurs tels que Campagnols et Mulots. Très peu d’oiseaux sont consommés.

Le Chat sauvage ressemble au Chat domestique européen (Chat de gouttière tigré) mais s’en distingue par sa robe grise rayée jamais mouchetée, sa queue non effilée à son extrémité, sa ligne noire dorsale s’interrompant à la base de la queue, et les anneaux noirs de cette dernière complètement fermés.

Chat sauvage
Crédit photo : Jacques Kunzler
Chat sauvage
Crédit photo : Jacques Kunzler

L’espèce est menacée en raison de la perte par morcellement de son habitat forestier, de l’hybridation avec le Chat domestique, de la transmission par ces mêmes Chats domestiques de maladies contre lesquelles le Chat forestier n’est pas immunisé, par les destructions volontaires et accidentelles (braconnage, accidents de circulation, tir et piégeage par confusion avec les Chats errants, empoisonnements et destruction illégale des « nuisibles », à l’emploi sans précaution de produits anti-limaces…).

Partager :

Gecnal du Warndt