Les tritons (Salamandridés)

Les quatre espèces de tritons présentes en Lorraine sont visibles dans le Warndt et ses environs. Il s’agit du Triton alpestre, du Triton crêté, du Triton palmé et du Triton ponctué.

Triton alpestre (Triturus alpestris)

Le Triton alpestre est en régression en France, car il souffre de la disparition de ses milieux aquatiques, en particulier des mares-abreuvoirs, du fait du développement des grandes cultures. Le comblement et le drainage de certaines zones humides ou marais lui sont également préjudiciables. Le Triton alpestre est considéré comme « espèce vulnérable » au livre rouge de la faune menacée en France.
Il est néanmoins bien présent dans le Warndt et ses alentours : dans les ornières profondes des chemins forestiers, les mares et les marécages principalement.

Mâle de Triton alpestre dans l’eau
Crédit photo : Christophe Eggert
Femelle de Triton alpestre
Crédit photo : Christophe Eggert

Triton ponctué (Triturus vulgaris)

Cette espèce hiverne d’octobre à mars. En période de reproduction, ce triton est actif de jour et de nuit alors qu’en période de reproduction, il n’est actif que la nuit. Le Triton ponctué recherche comme sites de reproduction des points d’eau ensoleillés de petite taille, riches en végétation, des mares périodiques, des rives d’étangs, des rives de lacs, des criques tranquilles, des eaux courantes, des zones marécageuses peuvent lui convenir. Hors période de reproduction (période estivale et période d’hivernation), cette espèce devient terrestre et a un spectre écologique assez large, tant que le milieu reste ouvert, frais et humide. Il peut être localement assez abondant dans le Warndt.

Triton crêté (Triturus cristatus)

Le Triton crêté est une espèce en régression dans l’ensemble des pays européens et en déclin en France du fait de la disparition de ses habitats aquatiques (comblement de mares, drainage,…) et terrestre (arrachage de haies).

Le Triton crêté, protégé au niveau national, est considéré comme « espèce vulnérable » au Livre rouge de la faune menacée en France et est inscrit aux annexes II et IV de la Directive « Habitats ». Il fait l’objet de plan de rétablissement dans certains pays (Grande Bretagne, Norvège, Pays-Bas) comprenant la création de réseaux de mares et, parfois même, la réintroduction de spécimens.

Ce triton fréquente les milieux ouverts et les zones forestières où il trouve des trous d’eau bien ensoleillés.

Dans le Warndt, la forêt domaniale de Saint-Avold abrite une très belle population de Tritons crêtés. Il est aussi présent à Longeville-lès-Saint-Avold.

Triton crêté mâle en phase aquatique
Triton crêté en parade nuptiale
Crédit photo : Christophe EGGERT

Partager :

Gecnal du Warndt